Accueil > Magazine > Compte-rendus

  La Gogooo Hellcross


(13/11/2013)

Une événement comme la Gogooo Hellcross, ça ne se raconte pas, ça se vit, ça se savoure...

Mais puisque vous insistez :-) , je vais essayer de vous donner un aperçu de ce qui s’est passé ce 11 novembre 2013.


Le 11 novembre pour beaucoup c’est l’occasion de rendre hommage aux victimes de la 1ère guerre mondiale. C’est l’armistice. Mais pas que...

Il peut s’en passer des choses un 11 novembre : une bonne sortie vélo entre potes, un repas en famille, une journée à glander devant la télé avec la pluie qui tombe dehors ... c’est souvent le cas en cette saison ! Une journée ça passe vite, c’est pas grand chose dans une vie.

Mais l’année dernière ce fut un très mauvais 11 novembre.
Notre ami Hugo s’en est allé.

Après plusieurs mois de lutte contre cette foutue maladie, ce colosse, aussi gentil qu’il était impressionnant physiquement, est parti vers d’autres cieux, laissant derrière lui sa petite famille et une bande de potes, en vrac...

La Gogooo Hellcross, c’est la journée à Hugo. Celle durant laquelle on se retrouve. Oh, pas pour pleurnicher mais pour VIVRE comme lui l’a toujours fait : en faisant la fête, entre amis, sur des vélos, dans un joyeux délire arrosé de boisson gazeuse belge ! Pour lui montrer qu’on ne se laisse pas abattre et qu’on pense à lui.

L’événement, organisé de main de maître par Singlespeed-Belgique se déroulait à Dottignies, ville dotée d’un circuit de cyclocross, à proximité de Mouscron. L’ensemble des bénéfices sera reversé à l’association Belgian Brain Tumor Support.

J’arrive vers 8h30 et je vais retirer ma plaque de cadre. Il n’y a pas encore beaucoup de monde. La liste des plus de 160 inscrits est impressionnante : belges, français, anglais, néerlandais, écossais, américains, écossais et même un néo-zélandais !

On fait connaissance, on retrouve des visages familiers, on discute vélo ...mais pas que !

Au fur et à mesure des arrivées, les deux roues s’accumulent en une sympathique salade des genres : vtt singlespeed bricolés, cadres artisanaux magnifiques, cyclocross, vtt oldschool, fatbikes et j’en passe !
Les participants sont à l’image de leurs engins. Tous différents, parfois déguisés. L’ambiance est excellente et, en plus, le soleil brille, le tout sonorisé avec du Pink Floyd !

A partir de 8h30, le parcours est en accès libre. J’en profite pour faire un peu de repérage et constater l’étendue des dégâts suite aux pluies quasi permanentes des dernières semaines. Et bien je ne suis pas déçu : c’est dantesque ! Le terrain est gorgé d’eau. Je finis mon unique tour à l’agonie... ça colle, ça aspire même !

Hormis ce petit détail, le parcours est top : de la rubalise pour former des virages bizarres, des planches à « bunny hoper », de courtes bosses et un peu de bitume pour secouer le vélo et lui faire perdre un maximum de boue...
Ah oui, petit détail : à la fin de chaque tour, passage obligé par une pompe à bière et obligation de boire son verre sinon gare à toi ! Enfin c’est le passage dans une piscine (vide heureusement !).

La journée s’organise de la façon suivante : course des enfants, course des dames, course du groupe A en single, course groupe B, course des multis puis finale singlespeed avec les meilleurs des groupes A et B et enfin la course des organisateurs qui ont bien le droit de rouler eux aussi !

Ayant tiré le groupe A lors de la pêche au canards (il faut venir je vous dis !!! ), je me prépare et enfile mon déguisement d’Averell Dalton / Maya l’abeille (cochez la mention inutile).
On dépose les vélos et on nous emmène à une trentaine de mètres pour un départ à pied.

3.2.1.. Gogooo c’est parti !

On part en courant dans la franche rigolade. Et là, surprise ! Les vélos ne sont plus là où on les a laissé et c’est à celui qui retrouvera le sien le plus rapidement possible. Après quelques secondes de joyeux désordre, c’est parti.

Le début de parcours est relativement sec, les virages entre les arbres sont ludiques, on cherche la meilleure trajectoire. Première série de planches à passer puis une petite montée suivie d’une aussi petite descente.

On arrive alors au secteur du terrain de football... et c’est parti pour la course à pied dans la boue.
J’ai vu trop gros au niveau du braquet et ma chaîne saute. Ça promet !
La suite est encore pire : ça zigzague entre les piquets, ça monte, ça descend, ça glisse, on pousse comme des ânes. Les cyclocrossmen passent beaucoup mieux avec leurs pneus tous fins et les fatbikes ressemblent à des tracteurs !

Les quelques dizaines de mètres sur le bitume font vraiment du bien.
Arrive alors le secteur de la piscine, hop une bière. Ça fait du bien. Et je repars direct.
Certains restent plus longtemps que d’autres... ;-)
Petite descente dans la piscine puis remontée de l’autre côté. Et un tour de fait, un !

J’en ai fait quatre je pense. Cela me parut très très long ! Je me demande encore si j’ai plus roulé que couru ou l’inverse... ou bu peut-être !

Pendant que le groupe B s’explique dans la boue, je décrotte tant bien que mal mon vélo et je vais enfiler quelques vêtements secs.
D’énormes tentes sont installées et on y trouve ... de la bière (non merci ! :-) ), des hamburgers et des gaufres (excellentes d’ailleurs).
On encourage les copains, L’ambiance est extraordinaire, indescriptible. On applaudit les sauts en sortie de piscine, d’autres poussent leurs camarades pour les faire tomber dans une sorte de bac à sable rempli d’écorces de pin.

Et comme je ne me suis pas si mal débrouillé, j’ai même la chance de remettre mes fringues mouillées pour la finale... Chouette alors !

Fourbu j’ai quitté tout ce petit monde vers 18h afin d’affronter la route du retour dans un état correct et compatible avec la conduite automobile... La nuit a, je pense, était longue à Dottignies. Promis l’année prochaine, je fais la fête là-bas !

Donc cette petite journée du 11 novembre, celle du début qui peut passer bêtement très vite, elle a pris un sens, un poids gigantesque. Elle a compté.

Une bonne leçon de Vie.

Merci Hugo !

Texte et photos : Lolo



Auteur - Lolo




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013