Accueil > Weblog > Roudou > VTTnet > 24 heures de l’eau d’heure

  Gestion de la course


(11/05/2006)

Gérer une course de 24 heures, c’est aussi organiser l’emploi du temps des coureurs de l’équipe. Cela consiste à décider l’ordre dans lequel les coureurs vont assurer les relais, prévoir le moment ou ils rouleront, et s’assurer que le courreur se présente en temps et en heure dans la zone de relais.

Le tableau de marche

Le tableau de marche donne le moyen d’organiser le ballet des courreurs. Il est organisé en colonnes qui reprennent le nom du courreur, son heure de départ, son heure d’arrivée, le nombre de tours.

Il est pré-rempli avec une évaluation du timing pour les 3 ou 4 prochaines heures. Les notes sont prises au crayon de manière à pouvoir être gommée et ajustée en fonction de l’évolution de la course.

Ce tableau sert à déterminer l’heure à laquelle le relais suivant sera assuré. Cela permet au coureur qui va prendre le relais de se préparer et de s’échauffer au bon moment, et de limiter son temps d’attente dans la zone de relais.

L’évaluation des relais sur les prochaines heures offre aux autres courreurs un moyen de déterminer la durée et les lilmites de leur période de récupération et d’organiser leur temps libre en conséquence.

Il permet aussi de confronter les notes aux résultats qui sont annoncés par l’organisateur, et de vérifier la qualité du comptage des tours.

C’est un moyen de surveiller la forme des coureurs en confrontant leurs temps au fil des relais, et le cas échéant de faire des choix tactiques.

Gestion de la nuit

La nuit la situation est identique, mais se complique du fait que les coureurs dorment et qu’il ne se presenteront spontanément au bon moment pour leur relais. Il convient donc d’ajouter la gestion de leur réveil. Il n’y aura probablement personne non plus à la barre pour gérer cela. Il faut tout planifier et automatiser le processus.

Faire un plan du campement et noter l’emplacement des tentes des coureurs, y noter leur nom. De la sorte il ne faut plus chercher, ni reveiller tout le monde pour savoir ou se trouve qui.

En supposant qu’un relais dure environ une heure. Imaginons un relais ou les coureur A, B et C doivent se succéder. Le coureur A termine son relais et arrive à la zone de relais. Le coureur B qui l’attendais s’élance. Le coureur A rentre au camp, soufle un peu, bois, mange. Il corrige aussi le tableau de marche avec son heure d’arrivée et celle supposée du retour du courreur B. Cela lui prend de 15 à 30 minutes. Avant d’aller se coucher, il réveille le coureur C. Le tableau de marche lui dit qui réveiller, et le plan lui indique où il dort. Le coureur C a environ une demi-heure pour se réveiller, s’équiper, et se présenter à l’heure indiquée sur le tableau de marche dans la zone du relais. Le coureur B termine son relais, le coureur C sélance. Le courreur B agit ensuite comme vient de le faire le coureur A.

Cette méthode permet à tout le monde de prendre un maximum de sommeil, et la gestion des relais est assurée en automatique.



Auteur - Roudou
blog comments powered by Disqus



Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013