Accueil > Magazine > Vélodepote

  Le Nevi de FredV


(26/05/2009)

Le pilote...

Nom/surnom ? Frédéric / FredV

Age ? 41

Habite ? La Dombes au nord de Lyon

Roule où ? En région Lyonnaise en VTT (avec une prédilection pour les monts d’or), le Vercors en été.

Roule comment ? Rando, raids, XC et route.

Le Vélo...

Philosophie recherchée ? Un vélo solide, sans soucis et léger, que je garderais de longues années pour une pratique XC / Marathon

Avis/Explications du propriétaire ?
Après trois semi-rigides en Alu, je voulais essayer autre chose. Je fonctionne par coups de cœurs et à ce jour, aucun tout-suspendu ne m’a fait craquer. Je suis également être assez peu sensible aux sirènes du marketing des marques qui collent des autocollants sur des cadres asiatiques, tout en communiquant sur un soit disant savoir faire et une image...

Par rapport à mon Cannondale F3000 actuel, je cherchais un peu plus de confort (même si ce dernier est loin d’être un bout de bois) et surtout plus de débattement à l’avant.

Ce sera donc un semi-rigide, reste à choisir le matériau : Le carbone ? Trop fragile à mon sens pour un usage VTT. L’acier ? J’ai déjà eut un acier que je n’ai pas adoré, et je trouve ça un peu trop « old scholl ». Restait le titane qui m’intriguait depuis un petit moment...

Concernant le choix de la marque, Nevi est une société italienne qui produit exclusivement du titane et qui travaille pour des marques « prestigieuses » (ils fabriquent les titane pour Cube par exemple). C’est une des rares compagnies qui soude sous cloche et non pas en injectant « simplement » de l’argon dans les tubes et autour de la zone de soudure, ce qui à priori est gage d’une meilleure résistance. Avantage de Nevi également, une taille XXL compatible avec mon gabarit, et donc pas besoin de me lancer dans du sur-mesure. Plus de détails sur le site de Nevi

L’objectif était également de maîtriser un peu le budget, d’où des composants « haut de gamme », mais pas forcement dernier cri.

Difficile de donner un avis définitif après un simple galop d’essai, mais le contrat semble être rempli : Mon Nevi est très rigide (point important avec mon gabarit de petit grimpeur agile), la fourche RS Reba marche à merveille, le débattement supplémentaire par rapport à une Fatty est bienvenu, les autres composants se font oublier.

La fiche technique détaillée de la bête ?

- Cadre : Nevi Everest avec option « mégatube diagonal » pour plus de rigidité.

- Fourche : RockShox Reba WorldCup 100mm Millésime 2008

- Amortisseur(s) : Les beaux tubes cintrés des bases et des haubans

- Freins : Magura Martal SL millésime 2008

- Roues : DT Swiss 240 sur jante Mavic X3.1 (UST) en attendant des roues Notubes

- Pneus : Divers pneus UST : des pythons en été, des spiders / bulldogs en hiver...

- Transmissions : Dérailleurs XTR 950 (millésime 2002), K7 XT 12-34

- Pédalier : RaceFace Turbine ISIS 180mm 24-34-46

- Pédales : Time Atac XS Carbone

- Potence : Ritchey WCS 130mm

- Cintre : Ritchey WCS

- Jeu de direction : Ritchey WCS

- Tige de selle : Race Next SL

- Selle : Fizik Aliante Ti

- Poids ? Sans doute un peu plus de 10kg500

- Estimation du prix de l’ensemble ? Sans compter les nombreuses pièces que j’avais déjà en stock (la transmission notamment), les roues que je conserve de mon F3000, un peu plus de 3000€ (merci les soldes de la VPC sur Internet...).

Plus : Découvrez tous les autres "Vélodepotes"

- We want you Kamarad ! : Si vous pensez que votre machine peut faire partie de cette rubrique, n’hésitez pas et cliquez sur le mail de la rédaction, ci-dessous.



Auteur - Rédaction VttNet




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013