Accueil > Magazine > Vélodepote

  Le Transition Blindside by Frédo


(14/09/2010)

Le pilote...

Nom/surnom ?
Frédéric H. / Frédo

Age ?
39

Habite ?
Nord Isère

Roule où ?
Campagne nord dauphinoise et montagne

Roule comment ?
Tranquillement mais surement :) Rando enduro DH

Le Vélo...

TRANSITION Blindside

Philosophie recherchée ? .
Je voulais un vélo relativement « polyvalent » et non pas un pur DH afin de ne pas être pénalisé lors des faux plats plus ou moins pentus en montagne, et de pouvoir rouler sur les chemins sans avoir les cuisses qui explosent au bout de 5 minutes.

Avis/Explications du propriétaire ?
Lors du dernier salon du vélo à Lyon, j’ai flashé sur le pédalier Truvativ Hammerschmidt. Un pédalier avec un seul plateau de 22 ou 24 dents (au choix du pilote) qui procure un ensemble équivalent à 2 plateaux. Le ratio est de 1,6 entre le plateau de base (22 ou 24) et le grand plateau (36 ou 38 dents donc).
Pour pouvoir monter ce pédalier, le cadre doit avoir d’origine un système ISCG 03 ou 05, et non un système rapporté. Deuxième point crucial dans un vélo « polyvalent », le tube de selle doit être continu. Au final avec ces 2 critères, il reste peu de vélos compatibles compte-tenu de la faible présence du système ISCG sur les cadres (dommage...). Mon choix s’est donc porté sur un Transition Blindside. Ce cadre répond aux 2 critères et le système de suspension est connu (un simili four bars linkage). Cela augurait d’une suspension progressive et performante lors du pédalage (indépendamment de l’amortisseur).
Après un premier essai dont la suspension arrière ne fonctionnait pas très bien (détente trop rapide), un second essai a été très satisfaisant après avoir trouvé comment régler la détente. Le cadre est très stable, maniable et il gomme à la perfection la tôle ondulée des zones de freinage. Il y a un accord parfait entre la fourche et l’amortisseur.
Sans être court, il est facile à cabrer et très sécurisant sur les passages de marches.
Un bon cadre pour progresser, où les limites du pilotes apparaissent brutalement tant le vélo est facile et fait aller vite.
Pour un débutant, le vélo saura gommer les erreurs, et pour un pilote expérimenté, il permettra d’aller plus vite et de tester ses limites de maîtrise.

L’avis de la Rédac’

C’est durant les frimas de l’hiver que Frédo cogite et monte des vtt toujours aboutis, où chaque composant a été pensé pour s’accorder avec les autres. Et le printemps arrivé, il est prét à pourrir les copains. C’est encore le cas avec ce Transition, une marque "exotique" qui vient du Canada, un pays où on sait ce que VTT de freeride veut dire.

Ce Blindside ne fait pas mentir la réputation des Canadiens, et l’engin respire le costaud et le solide, avec une excellente qualité de finition et une peinture qui semble prête à subir les pires assauts. Coté look et géométrie il fait dans l’éprouvé et le fluide.

Et sur le terrain, nous avons pu voir le résultat et le verdict est clair : diablement efficace !!

La fiche technique détaillée de la bête ?

- Cadre : Transition Blindside

- Fourche : Marzocchi 888 RC2X

- Amortisseur(s) : Rock Shox Vivid R2C

- Freins : Formula Oro K18

- Roues : Mavic Crossmax SX

- Pneus : Maxxis High Roller 2,5 42 supertacky / Maxxis Minion DHR 2,5

- Transmissions : SRAM XO

- Pédalier : Truvativ Hammzerschmidt FR

- Pédales : Time Z

- Potence : Marzocchi (intégrée au T supérieur)

- Cintre : Easton Monkeylite DH

- Jeu de direction : FSA Orbit Z 1.5 R

- Tige de selle : BBB Skyscraper

- Poids ? environ 18 kg (poids non vérifié)

- Estimation du prix de l’ensemble ? environ 5 000 euros en matériel neuf

Plus : Découvrez tous les autres "Vélodepotes"

Réagir, commenter, questionner







Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013