Accueil > Magazine > Vélodepote

  Le SBIKE 726 de Erbi.


(3/09/2012)

Le pilote...

Nom/surnom : Erbi

Age : 49 ans

Habite :Isère

Roule où :en région Isère,Monts du Forez et RandoNets pour se tirer la bourre entre potes.

Roule comment : pour l’esprit de liberté du vtt, les sentiers ludiques, le pilotage et la rencontre avec la faune sauvage.

Le Vélo :

“The SBIKE 726” La touche finale ; une des premières versions avec bras arrière carré.

Philosophie recherchée : Vélo et marque mythique (trop vite disparue comme beaucoup d’autre), premier cadre mono poutre alu légendaire fabrique par la marque Suisse Swatch et dessiné par le fils d’Anthony Quinn. Pouvoir rouler avec un vtt qui m’a toujours fait rêver (comme beaucoup d’autres je suppose) et perdurer l’histoire vivante du VTT, en un mot : la collection autrement que sur un article de journal.

Avis/Explications du propriétaire ?
Tous les composants sont de l’époque du cadre (années 1993 environ) sauf les pneus (mais étant dans la configuration originelle ; bande de roulement noire et flancs naturels), la câblerie, les grips, et la chaîne sont neufs et récents.
Il est tout équipé Xtr M 900 (année entre 90 et 95 ),j’ai enfin trouvé une fourche spécifique Sbike d’origine mais fissuré que j’ai fait ressouder.

J’ai roulé avec, et les premiers tours de roues sont assez déroutants (j’appréhendai le cadre mono poutre et sa rigidité) quand on a un tout mou actuel .La fourche rigide est un gros retour en arrière en rapport à celles suspendues de nos jours et le freinage cantilever, quand on est habitué à des disques mordants.

Mais en roulant (chemins bords de Rhône) on s’habitue et n’est pas si dur que ce qu’on pourrait croire, les freins répondent bien (XTR oblige) même si ce sont des cantilevers. On se trouve surpris par sa maniabilité mais aussi sa rigidité.

Il a des bases courtes ; 405 mm, donc assez nerveux, je ne connais pas les angles.

Je n’ose pas trop rouler sur TT car comme il n’est pas fissuré, ni ressoudé , je voudrai rouler avec un bon moment , donc il me sert pour la balade sur route.
C’est comme une Bugatti ; on la bichonne mais on roule cool, pour la garder longtemps en état.

L’avis de la Rédac’

Erbi nous avait présenté en son temps la premiére mouture de son SBIKE. On mesure bien le travail accompli entre la première version et celle-çi qui est très proche du modèle original.Le travail est remarquable et ce vélo a même été exposé lors de l’anniversaire des premiers Championnats du Monde de VTT en France. Le VTT est un sport qui a pris de la bouteille et se développe une frange de pratiquants qui sont aussi des collectionneurs, car cette machine est remarquable par la place qu’elle a tenue à son arrivée sur le marché. Pour que vive la légende...

La fiche technique détaillée de la bête ?

- Cadre : SBike monopoutre Alu 6061

- Fourche : fourche rigide Sbike Alu hydroformée ?

- Amortisseur(s) :N/A

- Freins : Cantilevers XTR M900

- Roues : avant- arrière :moyen XTR M900 jante Mavic 211

- Pneus :ichelin Wildgripper Sprint 1.95

- Transmissions : Dérailleur Arr/Avt , K7 , combo leviers freins ; Xtr M900 (12-32 )8 V, chaîne SRAM

- Pédalier : XTR M900 22/32/42 axe carré et boitier XTR

- Pédales : Xt M735 1993 avec cale-pieds/sangles

- Potence :Wheeler Ultrax 1’’ 1/4

- Cintre : Kalloy carbone droit 25.4 mm poignées Ritchey

- Jeu de direction : Xtr M900 1’’1/4

- Tige de selle : Xtr M900 alu Easton 27.2 mm

-  Selle : Italia Flite rails Titane

- Poids :12.5 Kg env

- Estimation du prix de l’ensemble : 1000 euros environ







Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013