Accueil > Magazine > Actu et événements > L’actu 2012

  Les 25 ans du premier championnat du monde VTT


(6/07/2012)

Retour en 1987...

1987. Les premières courses officielles sont organisées. Le calendrier des compétitions de cette année là est publié. Certaines épreuves dépassent la centaine de participants. Le premier championnat du monde officieux est organisé avec 400 compétiteurs venant de 10 pays. Il y a 25 ans, une grande page de l’histoire du VTT s’écrivait à Villard de Lans et allait asseoir définitivement la popularité et la notoriété du VTT en Europe.

2012. L’association "Génération Mountain Bike" réunit une bande de passionnés de ces 1eres heures et ils ont la folle idée de mettre en avant, comme il se doit, ce moment historique du VTT en rassemblant 25 ans après, les champions de l’époque et tous ceux qui souhaitent revivre cet évènement fondateur de l’histoire du VTT.

JPEG - 76.3 ko
Le podium de 1987

Le programme initial prévoyait le samedi "La Course des légendes" avec sur la ligne de départ du circuit original de 1987 des grands noms comme Ned Overend, , Joe Breeze, , Kent Eriksen, Jacquie Phelan, Mary Lee Hatkins et pour les frenchies, Jacques Devi, , George Edwards, Stephane Hauvette, Michel Forestier, Momo, François Gachet, Jean Billion, Christian Guillet...

Mais, en fin de compte, les participants à la randonnée, qui a lieu après, se greffent sur la course et les organisateurs laissent se fusionner la course et la randonnée. Tout le monde ayant envie de rouler dans la roues de légendes.

JPEG - 102 ko
look vintage de rigueur
Jacques Devi (à droite) ; 3eme sur le podium en 87, avait gardé sa tenue et son fameux casque, sur son Ferraroli de l’époque (seule concession au modernisme il roulait avec des pédales automatiques)
PNG - 136.3 ko
Ned Overend, Gary fisher et Joe Breeze

La course des légendes c’est aussi un look. Et les organisateurs nous ont invité à faire le spectacle. Il était conseillé une tenue d’époque et pour les vélos, du vintage ; maximum 8 vitesses sur la cassette, pour les freins, ni V-brake, ni disques.

Je me suis donc présenté pour le départ de la rando avec mon Delta V2000 et une tenue de 95 ; maillot officiel de l’équipe Cannondale et pour la jouer vintage jusqu’au bout, pas de compteur et pédales cale-pieds.

Je devais avoir l’air d’époque car j’ai eu droit à une interview par l’animateur de VTT Mag (Ce qui me vaudra peut être les honneur d’être sur le DVD récap’ de l’année 2012...je suis une légende !!!).

On te fly...

Top départ ! Je me mêle à quelques participants retardataires en bike moderne, car les interviews c’est bien mais ça met en retard. Coté parcours, j’ai pris la version 23 km et 900 m de dénivelé positif, tout juste sur les traces du premier championnat du monde VTT ! Une distance accessible, mais un parcours physique.

Empruntant en grande partie le parcours originel, la première section se déroule sur des pistes accessibles techniquement, permettant de découvrir la première boucle du parcours. Après cette mise en jambe, une belle montée permet d’atteindre le point culminant du parcours, rejoindre le vallon de la Fauge et finir par les balcons de Villard.

je la joue soft, car, avec mon Delta V2000 et une fourche dont la cartouche est HS, je ne veux pas risquer la casse irrémédiable de celle-ci et ne plus pouvoir rouler avec.

Ca attaque fort : montée sur les hauteurs de Villard, chemins caillouteux et racines. J’arrive quand même à gratter du vtt moderne, mais, au fur et à mesure que cela monte, je commence à peiner.

Je suis surpris. Habituellement j’arrive à monter avec mon Titane ? Mais en réfléchissant je me rends compte que je n’ai plus ce rapport 22-32 (qui grimpe aux arbres) mais un 26-28 et ce sont ces quelques dents qui font une sacrée différence !

Arrêts plus fréquents car le soleil est de la partie et le palpitant monte vite dans les tours. Le profil est un peu plus plat sur de beaux sentiers en sous bois. On cherche les balises ,alternance de ‘coup de cul’ et portions plates. Enfin on arrive sur un balcon qui domine la vallée.

On attaque une descente sur un petit single, du genre "tirage de bourre" à flanc de montagne avec un bon pourcentage, mais là, autre surprise de taille, je n’ai pas de freins à disque mais des cantilevers XT à patins courts ;Aie ! On s’habitue très vite au progrès technique qui nous font oublier les débuts...

Il va falloir gérer la technique car on a beau écraser les leviers, ça ne bloque pas. Je prends de la vitesse et suis obligé de mettre le pied pour parer une éventuelle gamelle. En prime, me voilà seul sur cette partie, un chemin en terre meuble où l’adhérence est proche de zéro.

Je réussis à maintenir une vitesse raisonnable (merci les Force 40 de chez Cannondale), un petit replat et on remet ça avec des cailloux et ma fourche qui tape à fond dans les rebonds. J’ai l’impression qu’elle va exploser sur chaque gros choc.

Je me dis que c’est un parcours de Championnat du Monde et comprends mieux le mérite qu’ont eu les compétiteurs de l’époque à rouler à une vitesse moyenne de 23 km/h (Ned Overend) sur des vtt tout rigides en canti !

On arrive dans la vallée mais en périphérie du village, on a perdu les balises. Comme je n’ai pas de compteur ni le circuit version papier, je conclus que l’on a du louper une boucle. En vérifiant plus tard le parcours, je constaterai que nous avons fait la moitié du circuit. Mais j’ai ma dose car avec ma fourche sans amortissement, je préféré jouer la carte de la sécurité. Ce n’est pas grave. Etant local, il me sera toujours possible de le refaire, et cette randonnée n’est qu’une partie du WE.

Pour revivre les vraies conditions de l’époque, il fallait le faire en rigide. Je pense que je serai prêt à tenter le coup, pour le fun avec un poil plus d’entrainement... S’il y a des amateurs ?

The French Hall of Fame !

Arrivée dans le village où les animations Show trial "Oldschool vs Newschool" avec Hans Rey, et d’autres trialistes de l’époque (durant les 2 jours). Côté animation, nous retrouvons le célèbre concours de Limbo ! (record de l’époque 66 cm).

Fin d’après midi, inauguration officielle de l’exposition en présence des élus de Villard. Plus d’une centaine de vélos, du matériel et des VTT sur lesquels les champions présents ont conquis leurs plus beaux titres. On peut découvrir les évolutions du VTT durant les années 80/90 sous la forme d’un historique commenté. Une expo photo sur les championnats de 1987 et les premières heures du VTT en France

Ensuite nous avons rendez-vous au Grand Hôtel pour le Gala avec Cérémonie de Lancement du "French Hall of Fame" pour récompenser et mettre en lumière toutes les personnalités du VTT français, connus ou moins. Il y avait la plupart des acteurs français et internationaux qui ont permis de lancer ce sport qui nous est cher.

La soirée a été riche car on sentait la grande émotion que tous avaient de se retrouver lors de ce rassemblement exceptionnel. Et ils n’ont pas souhaité attendre 25 ans pour remettre ça. Il y a eu animations, remise de trophées, et projection d’archives.

Mais la soirée n’était pas finie, l’équipe GT invita ceux qui le souhaitaient, à venir finir la soirée en discothèque pour fêter les 25 ans de collaboration de la marque avec Hans Rey. Cela promettait !

Rendez-vous le lendemain matin pour quelques animations et ma course aux dédicaces ; Joe Breeze qui m’a d’ailleurs dédicacé très gentiment mon Breezer Jet Stream (qu’il a trouvé très sympa avec ses composants anodisés rouge) .Ainsi que Ned Overend et Hans Rey.

Je récupère mes vélos qui étaient en expo pour prendre le chemin du départ, la tête pleine d’images fortes ; Week-end exceptionnel et riche en émotions diverses surtout quand on a vécu l’histoire du VTT depuis 27 ans. J’espère qu’on va bientôt remettre ca !.

- Le site de GENERATION MOUTAIN BIKE

- Crédit photos : Erbi, GMB



Auteur - Erbi




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013