Accueil > Magazine > Spots

  Les descentes des Portes du soleil


(11/08/2003)

<REP|SITE/2003/dhpds>

La descente aux Portes du Soleil.

Le domaine des Portes du Soleil est devenu au fils des ans le plus
grand spot de descente en France, sinon en Europe. C’est sans doute l’un des meilleurs endroits
pour venir s’essayer à la descente. On y trouve une pléthore de pistes et aménagements pour qui
veut pratiquer le vélo de montagne le temps d’un week-end ou d’un séjour de vacances. Les trois
pistes les plus connues de ce haut lieu du vélo de montagne sont celles de Morzine et celles des
Gets. Avant de vous élancer, faisons un petit tour du propriétaire pour essayer de déterminer
quelle piste convient le mieux à vos aspirations.

- Les Gets. Piste des Chavannes. 1,2 km pour 255m de dénivelé. Cette piste est parmi les plus
récentes du domaine. Elle part du sommet du télécabine des Chavannes aux Gets et se termine dans la
station, au pied du télécabine. On peut la décomposer en deux parties. La première se déroule sur
un sol en terre assez lisse, avec de nombreux virages relevés et des bosses artificielles. Bien
qu’il soit possible pour les meilleurs d’y envoyer quelques beaux sauts, prise à une vitesse
« touristique » cette partie ne présente aucun danger. Seul les ornières transversales, très
nombreuses dans les zones de freinage, rendent l’usage de vélos à petits débattements pénible. Dans
sa seconde partie, on y rejoint une piste 4 cross, dite de la Boule de Gomme, avec des bosses et
des virages réellement impressionnants. Mais ici encore, négocié à vitesse raisonnable, cette
partie ne présente aucun danger. C’est donc une piste au tracé rapide, composée d’obstacles
artificiels avec notamment de nombreux virages relevés. Peu exigeante d’un point de vue technique,
elle ressemble à une grosse piste de BMX en pente. Elle ravira les pilotes rapides mais risque de
décevoir ceux qui cherchent des obstacles naturels.

Le passage « plus » : A la fin de cette piste vous emprunterez la piste de 4 cross de la coupe
du Monde 2002. Pour un instant on s’y prendrait presque pour Brian Lopes.

- Les Gets . Piste du Mont Chery. 3,8 km pour 620m de dénivelé. Ne vous y trompez pas, même si
elle prend son départ au même endroit que la coupe du Monde, cette piste n’est pas celle empruntée
presque chaque année par Peat, Barel ou Gracia. Non, la piste permanente du Mont Chery se veut
beaucoup moins élitiste que sa jumelle. Elle part du sommet du Mont Chery et arrive dans la station
des Gets. Pour y accéder il faut prendre le télécabine du Mont Chery puis un télésiège (un peu lent
en période de forte affluence). Il est possible d’en parcourir uniquement la partie supérieure ou
inférieure. Vu les caractéristiques bien différentes des parties hautes et basses on peut presque
dire qu’il s’agit d’une piste deux en une. Son tracé débute comme celle de Chavannes, dans un
chemin artificiel qui traverse les massifs de rhododendrons couvrant l’alpage. A cet endroit elle
est riche en virages relevés et petites tables qui permettent aux pilotes les plus réservés de se
faire plaisir. Dans sa seconde partie, située principalement dans une forêt d’épiceas, le tracé
devient plus naturel avec de nombreuses racines, des dévers et des toboggans qui la rendent plus
technique et carrément difficile par temps pluvieux. C’est une piste longue qui demande un physique
hors pair pour être enchaînée sans arrêts.

Le passage « plus » : Le début peu pentu et très ludique qui permet à tout le monde de se tester
sur des virages relevés et des bosses faciles et ludiques. Le long toboggan final très
impressionnant même s’il est peu dangereux.

- Morzine. Piste des Pleney. 3,5km pour 500m de dénivelé. Les Pleney est l’une des plus
ancienne piste du domaine. On y a vu s’y courir de nombreuses compétitions régionales, des manches
de la coupe de France et des Avalanches Cup. C’est l’archétype de la piste tout public où les
champions comme les débutants se font plaisir. Elle a la particularité d’offrir une variante
« débutant » et « expert » à chaque passage difficile. Impossible d’en décrire ici toutes les
subtilités tant elle offre une très grande variété d’ateliers. On y trouve des toboggans, des
virages relevés, des bosses en tout genre, de grande courbes rapides en devers, des petits virages
serrés, des racines, des sauts’ Les traceurs ont su concilier obstacles artificiels et difficultés
du terrain. Jamais très rapide ni dangereuse, tout en restant très ludique et variée, elle permet à
tous le monde de s’exprimer et se faire plaisir. Comme toutes les pistes permanentes son entretien
demande un soin particulier pour éviter la formation de rainures désagréables dans les zones de
freinage.

Les passages « plus » : Le mythique toboggan qui se termine par un gros virage relevé.
Impressionnant vu d’en haut, une fois descendu on en redemande. L’entrée du tunnel, étroite, il ne
faut pas la rater quand on déboule à l’horizontal dans le virage relevé qui la précède.

Mais les Portes du soleil c’est aussi 6 autres pistes permanentes. - La Classic de Châtel.
Longueur : 2,5 km ; dénivelée : 420 m - La Danger H de Châtel. Longueur : 2,5 km ; dénivelé : 420m -
La Grand Conche aux Crosets - Longueur : 3 km ; dénivelée : 470 m - La Crosets II aux Crosets -
Longueur : 2,5 km ; dénivelée : 258 m - La Foilleuse à Morgins - Longueur : 2,8 km ; dénivelée : 500
m - Le Freeride X trem à Morgins - Longueur : 2.8 km ; dénivelée : 500 m

Voilà pour les pistes des Portes du Soleil les plus connues. Mais trêve de blabla, une piste de
descente ça se vit plus que ça ne se raconte. Alors armé de votre vélo et vos protections, le
forfait en poche et le Camelback plein, il ne vous reste plus qu’à aller juger par vous même quelle
piste vous convient le mieux. Et si vous croyez les connaître déjà, sachez que les traceurs font de
leur mieux pour les faire évoluer chaque année et renouveler le plaisir des utilisateurs à chaque
passage.

Quelques Liens

- Le site des Portes du Soleil - La page de présentation de la
DHnet 2003, pleine de conseils pour bien débuter en descente


Article : Tom Photos : Roue Libre Réagir à cet article redaction@vtt.org



Auteur - RouelibrE




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013