Accueil > Club > Archives > Calendrier du club VTTnet 2006 > # 4 - Le DHnet 2006 - 14 au 16 juillet 2006

  Présentation


(9/02/2006)

<REP|SITE/2006/dhnet>
Qui d’entre nous n’a pas feuilleté un magasine de vtt et rêvé sur les images de descente, que ce soit sur les pistes de DH ou dans des singles d’anthologies avec la montagne en arrière plan ? Qui n’a pas eu envie d’enfourcher son VTT après avoir mâté une vidéo bien trash où quelques décérébrés de talent se jouent de la pente et de la gravité sur des passerelles au fin fond de forêts ?

« Sur que c’est le pied, mais qui d’autre voudrait en faire autant ? » disait Joe Breeze, un des pionniers du VTT en parlant des 1ers contests de descente quand le mot même de VTT n’existait pas. Depuis il y a eu Whistler, Métabief, les Gets, et tant d’endroits où la pente se conjugue avec les remontées mécaniques, où la trace se fait piste, où le plaisir de piloter se conjugue avec la vitesse.

Et tandis que les 1ers VTT full rigide devenaient des machines auqu’elles il ne manque qu’un moteur pour en faire des motos, les pilotes « old schooll » recherchaient toujours et encore la trace ultime. DH, freeride, finalement deux expressions d’une même passion, celle du « vélo de montagne ».

C’est donc à la découverte et à la pratique de cette facette du VTT que VTTnet vous invite pour la 6eme fois, depuis qu’une bande de potes de la « yaute » ont eu envie, un beau jour d’été 2000, de faire partager ce plaisir lors du tout 1er Dhnet.

Découverte, pratique, partage : Vrai cadors et authentiques poireaux dans les alpages !

C’est à la lettre que les organisateurs de cette édition 2006 veulent respecter la philosophie des 1ers Dhnet, en permettant aux descendeurs avertis d’en découdre et aux randonneurs des plaines de découvrir cet aspect du VTT, le tout dans une ambiance de RandoNet, c’est à dire « no prise de tête » et en toute convivialité. Inutile donc de connaître le ban et l’arrière ban de VTTnet, ni d’être un vrai freerider pour venir rouler à l’Alpe d’Huez en juillet avec VTTnet.

Ce Dhnet aura donc lieu pour la 2eme année dans la célèbre station de l’Isère connue pour être le théâtre de la Mégavalanche. Afin de permettre à chacun de profiter des chemins et des pistes au mieux de sa pratique et de son niveau, cette édition verra se former deux groupes avec d’un coté les habitués et de l’autre ceux qui veulent rouler « à leur mains » et découvrir sans subir. On vous l’a dit : no prise de tête...Par contre pour les afters, chacun se retrouvera pour partager les émotions de la journée en toute convivialité.

Le programme

Jeudi 13 juillet : Dés la fin d’après-midi, un accueil sera organisé dans notre gîte, avant le 1er repas, histoire de prendre des forces pour le lendemain. Pour les plus éloignés il y aura des possibilités de repas froid.

Vendredi 14 juillet : La première partie de la journée sera consacrée à une mise en jambes, à la découverte des singles du lieu. Au menu bien entendu les pistes et les singles balisés mais aussi quelques petits chemins que nous espérons bien vous dévoiler grâce à un complice local de tout 1er plan. Bien entendu tout cela sera servi avec du profil très descendant !

L’après-midi nous progresserons jusqu’à la piste des vaches, située dans le centre de la station, afin de nous y livrer à un petit contest de DH. Cette piste d’un niveau accessible à tous, est ouverte tous les vendredi pour des chronos comme les « vrais », avec plaque de cadre et speaker, le tout goupillé gracieusement par Lapierre, partenaire de la station. Bosses, relevés, lignes de run et la pression du chrono, de quoi s’amuser à jouer à Barel.

Une fois cette amicale compétition terminée, il nous restera plus qu’à rejoindre notre gîte par les chemins avant d’entamer une séance de réhydratation bien méritée !

Samedi 15 juillet : C’est « the Méga-replica day ». Nous partirons à la découverte du parcours de qualification de la célébre compétition, puis ensuite celui de la Mégavalanche elle même.

Un départ à 3000m sur la neige et une arrivée à 800m dans la vallée avec un bon stock d’adrénaline et de paysages dans la tête. Pas question de se la jouer compétition, même si dans le groupe des cadors l’on va certainement se mettre en mode ‘tirage de bourre’. Nous allons déguster cette « Méga-réplica » et les pauses photos seront largement autorisées, un DHnet c’est aussi fait pour s’en mettre plein les yeux.

Dimanche 16 juillet : Afin de permettre à chacun de rentrer, le programme de cette dernière journée sera plus ’light’ mais nous devrions probablement assurer une dernière descente sur la vallée avant de terminer par quelques ‘runs’ sur la piste permanente de descente de Poutran, lieu d’une manche de la coupe de France. De quoi finir en faisant encore monter l’adrénaline. Dans l’après-midi, retour au gîte afin de faire les valises et clore ce 6eme Dhnet.

Et c’est z’où que l’on pose les sacs ?? ...

Cette année nous allons monter un peu en altitude et c’est dans le petit village de Sardonnes à 7 km de l’Alpe d’Huez que nous allons poser les sacs. Situé non loin du départ du télécabine de Poutran par lequel on peut accéder via un chemin (il faudra quand même pédaler un peu...), le gîte, classé 1 épi Gîtes de France permet de recevoir un groupe dans un cadre agréable et authentique. Nous y séjournerons en ½ pension et la grande salle voutée de 80m² pourra idéalement recevoir notre bande de furieux pour les séquences debreefing où il fait bon revivre sa journée avec les autres participants.

Conseils pratiques à l’usage des non initiés

La descente reste une discipline ‘engagée’ et même si on la pratique en amateur il faut prendre quelques précautions élémentaires. Pour le pilote tout d’abord, il faut veiller à se protéger plus que de coutume. Le casque est obligatoire (intégral idéalement) et il est fortement conseillé de porter des protections complémentaire (coudiéres et genouilléres). Si vous ne pouvez pas en emprunter, vous pouvez vous équiper à moindre frais avec des protections de skate board que l’on trouve facilement en grandes surfaces du sport. Demandez aussi à vos potes qui font de la moto, les protections sont identiques.

Même s’il fait chaud, portez plutôt un maillot long et des gants longs et préférez les habits qui ont du vécu, au moins vous n’aurez pas de regrets en cas de chute.

Pour votre machine, il n’est pas utile de vous offrir tout de suite un vtt de freeride, vous exploserez votre cochon plus tard si vous prenez goût à cette facette du vtt. Votre machine habituelle peut suffire du moment que vous lui apportez quelques aménagements : pneus de forte section (2.00) de type enduro, une potence plus courte est un vrai plus et il faut que vous puissiez baisser votre selle. Adaptez un serrage rapide si vous n’en avez pas, au risque de passer votre journée à jouer de la clef six pans et munissez vous d’une tige de selle raccourcie si la votre ne peut pas descendre complètement. Enfin réglez les suspensions pour une pratique enduro et faites péter le débattement maxi, c’est le moment !

PRATIQUE :

-  Le niveau requis pour ce rendez-vous va du descendeur confirmé au vététiste possédant un bagage technique suffisant et souhaitant découvrir le VTT en montagne et la descente. 2 groupes de niveaux seront formés afin que chacun puisse se faire plaisir. Au minimum une pratique régulière du VTT est demandée ainsi qu’un bagage technique suffisant.

-  Les draps sont fournis par le gîte, le sac de couchage peut donc rester à la maison.

-  Pour aller au gîte vous pouvez vous connecter sur le site du gîte, rubrique « y aller ».

-  Il est largement autorisé de venir avec des spécialités à boire et à manger de vos contrés, chez VTTnet on ne partage pas que le moutain bike...

S’inscrire ?

2 formules sont proposées :

- 3 jours du jeudi 13 au soir au dimanche 16
- 2 jours du vendredi 14 soir au dimanche 16

Elles sont résumées et disponibles en téléchargeant le bulletin d’inscription

PLUS

- Le site de l’Alpe d’Huez
- Le site du gîte du Sardonnier
- Le compte-rendu du Dhnet 2003



Auteur - RouelibrE - Frank Plouvier




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013