Accueil > Magazine > Dossiers Techniques

  Quel VTT pour débuter ?


(13/04/2006)

Question mille fois posée sur les forums : "Quel VTT me conseilleriez-vous pour débuter ?". VTTnet vous prend par la main pour vous guider dans l’achat de votre première monture

<REP|SITE/2006/0604_VTT debutant>

Quel VTT pour débuter

Une question récurrente sur les forums est : « quel VTT me conseilleriez-vous pour débuter ? » Prenant conscience de la difficulté pour un néophyte de faire la différence dans les nombreuses offres des innombrables fabricants, VTTnet à décidé de vous prendre par la main pour vous guider pour dans l’achat de votre première monture.

D’abord la bonne nouvelle : nous allons tacher de vous aider. Maintenant, la mauvaise : nous n’allons pas vous donner la marque et le modèle du VTT qu’il vous faut acheter. En effet, tout come les petites amies, il n’existe pas une et une seule chaussure pour le pied de tout le monde. Tout va dépendre de vos goût (blonde ou brune ?) de votre pratique (hum, passons pour l’analogie) et de votre budget (je parle de VTT n’est-ce pas, ne nous trompons pas !).

Donc, première chose à définir, votre pratique. Nous partons de l’hypothèse que vous débutez donc que vous ne savez pas encore trop bien quelle sera votre pratique définitive (pour autant qu’il existe une pratique définitive). Mais vous savez quand même si vous êtes une tête brulée qui veut des sensations fortes, un « humble randonneur ® » du dimanche matin, ou un marathonien au long cours.

Il vous faut vous décider pour savoir vers où penche votre cœur. Introspectez-vous, pourquoi voulez-vous acheter un VTT ? Pour aller chercher le pain, sauter des barres rocheuses ou monter au sommet du Mont Blanc (ne riez pas, cela s’est vu !) ?

Ah ! Bonheur, vous avez trouvé votre voie ? Mais peu importe votre décision, un conseil commun que l’on peu donner quelque soit la pratique ? c’est que le cadre est l’élément le plus important du vélo !

Cela paraît être un lieu commun, mais c’est une vérité qui est toujours bonne à dire. Le cadre est le cœur du vélo et il vaut toujours mieux choisir un montage moins bon sur un cadre de qualité que l’inverse. Pourquoi ? Parce que vous pouvez changer facilement n’importe quel élément, certains sont même considérés comme des « consommables », alors que le cadre, lui, reste. De plus, un cadre de qualité est intemporel. Même si vous évoluez, que vous décidez d’acheter plus tard une autre monture, vous aurez plaisir à conserver votre ancienne comme mulet, ou vous en tirerez un meilleur prix à la revente même avec des périphériques usés jusqu’à la corde.

Définissons donc ce cadre en fonction de la pratique. Pour ne pas vous noyer en sous-catégories, nous pouvons simplement donner les deux grandes tendances :

- Randonnées : cadre confortable avec du rendement, assez long pour une position en puissance et une bonne stabilité.

- Free ride (petits sauts, faire le fou avec les copains) : cadre robuste, assez court pour une grande maniabilité.

Second critère extrêmement important et que vous seul pouvez définir : le budget. Combien allez-vous mettre dans votre premier VTT ? 250, 500, 1000 euros ? Tout est possible dans ces gammes de prix. Il est bien évident que pour une pratique enthousiaste et pour ne pas risquer la déconvenue dès la première sortie nous ne vous recommandons pas de descendre sous les 200 euros. Il existe bien sur des offres alléchantes dans la grande distribution mais nous ne qualifierons pas les vélos vendus comem étant de véritable VTT, capables de vous offrir un plaisir de rouler et une fiabilité digne de ce nom.

Allons ! encore un petit effort en cassant votre cochon et vous n’en aurez que du bonheur par la suite. N’oubliez pas l’adage « le prix s’oublie, la qualité reste ! ». A titre de comparaison, il n’est pas rare de croiser des VTT dépassant les 4000 euros sur les randonnées du dimanche. Et oui, la passion n’a pas de limite.

Un point important qui peut vous aider à choisir est l’endroit où vous compter rouler. En effet, une personne habitant les Alpes sera sans doute plus amenée à effectuer de longues montées suivies de longues descentes, une personne du nord aura de long chemins roulants (et boueux) avec de brefs raidillons, le sud quant à lui réservant bien souvent caillasses coupantes et cendres chaudes.

Ceci permet de définir sur quels périphériques du vélo il faut prêter attention :
- En montagne : de bons freins sont indispensables.
- En plaine : une bonne transmission (dérailleur) et des roues légères.
- Sol dur : le confort d’une bonne fourche sera appréciable et des jantes solides.

Maintenant, nous ne désirons pas entrer plus spécifiquement dans les débats des freins à disque ou sur jantes, du tout suspendu versus rigide ou encore cintre relevé contre cintre plat et embout de guidon. Tout ceci est bien trop spécifique et personnel pour que nous prenions position.

Néanmoins, vous voici déjà avec pas mal de cartes en main. Si vous allez trouver un vendeur avec ces éléments, il saura vous orienter directement vers des modèles correspondant à vos envies. Quant à savoir si vous devez aller dans une grande surface spécialisée ou un revendeur local, il n’y a pas de règle unique. Allez vous rendre compte par vous-même, regardez différents modèles, n’hésitez surtout pas à poser des questions, plein de questions, les vendeurs sont là pour cela. Ne vous précipitez pas trop vite et laissez murir votre envie.

Mais n’oublions pas un derniers point important, sans doute le plus important de tous : le coup de cœur. Un VTT c’est avant tout du plaisir. Certes nous venons de donner des critères objectifs pour choisir, mais lors de l’achat, laissez parler votre cœur. Que ce soit son allure générale ou sa déco, il faut que votre vélo vous donne envie de rouler. Lorsque, rangé dans le garage, vous passerez à coté, il faut qu’il attire votre regard et, comme un compagnon de sortie, qu’il vous invite à prendre l’air en sa compagnie.

Il nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon amusement dans le choix de votre premier VTT et n’oubliez pas que forums et listes de discussion sont à votre disposition pour vous aider à régler les derniers détails.


5 conseils de la Rédac’


- Pour un 1er achat, préférez toujours un semi-rigide (suspension uniquement à l’avant). C’est moins cher et celà vous apprendra à piloter correctement.

- Comparez !! Faites tous les magasins de votre secteur, demandez à monter sur le vélo qui vous fait les yeux doux, et idéalement à essayer la bête, certain magasins proposent de la location avant achat, il faut en profiter. Regardez dans le catalogue du constructeur, si le modéle qui vous plait est décliné jusqu’au haut de gamme, c’est que le cadre est probablement bon et que seul l’équipement différencie le modéle qui vous séduit de la machine de rêve qui est en haut du panier. Et le cadre, on l’a dit, c’est le coeur de votre achat.

- Préférez si vous n’êtes pas bricoleur, un magasin à portée de chez vous, ainsi vous serez assuré de pouvoir bénéficier facilement du sav et de l’entretien en cas de besoin.

- Ne roulez pas seul. Cherchez des compagnons de randonnée, soit via un club (les vélocistes connaissent bien les clubs de votre région), soit en fouinant dans les forum VTT qui ont souvent des rubriques pour celà. Fréquentez les randonnées de votre région, qui, contre quelques euros vous offrent la possibilité de rouler en compagnie sur des parcours balisés. Un bon moyen de se faire des potes et de bénéficier ensuite des conseils mécanique et pilotage des anciens. Et puis le plaisir ça se partage.

- Lors de votre achat, gardez toujours de l’argent sur le budget que vous vous êtes fixé pour vous équiper ; casque, gants, lunettes et cuissard ou short doublé peau de chamoix, constituent le minimum pour une pratique réguliére, auquels il faut ajouter un sac-à-dos pour transporter les outils, l’eau et la petite laine. Retenez que le VTT est une activité de plein air qui n’est pas sans risques. Protégez à chaque sortie votre tête et vos yeux. Les gants éviteront les grosses écorchures en cas de chute (et vous tomberez surement un jour) et le cuissard vous aidera pour l’inévitable mal de cul.



Auteur - PAB




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013