Accueil > Magazine > Spots

  A la découverte de Montgenèvre


(16/08/2006)

Aldo dit "Rollax" a eu un jour la faiblesse de suivre un de ses copains féru de vélo à grosses roues. Cette amitié lui a couté des sous, 3 semaines d’hopital et un rein laissé sur la piste de descente de la Cachette aux Arcs. Mais ce ne sont pas ces quelques petits détails qui allaient l’arréter. Cet été le voilà donc parti pendant une petite semaine avec son fils Florian (connu aussi sous le pseudo de « Rollax Junior ») à Serre Chevalier à la découverte des pistes du Bike Park de Montgenèvre, à quelques 11 kilomètres de leur appartement. Il a gouté à fond à ce spot et à peine rentré il nous livre son reportage.

<REP|SITE/2006/montgenevre>

La semaine auparavant, j’avais rapidement jeté un œil sur le site Internet de l’Office de Tourisme et j’avais découvert en coup de vent les possibilités offertes par le Parc ; ce rapide zapping des différentes pages m’en a dit suffisamment et m’a en quelque sorte ouvert mon appétit de descendeur.

Le Bike Park est accessible par la Télécabine des Chalmettes, qui se trouve à droite, dès l’entrée de Montgenèvre... impossible de le rater !

Un plan des pistes est donné à la caisse et le forfait VTT journée est remis contre la modique somme de 12 €, ce qui n’est pas excessif. A noter, le petit élastique qui va bien et qui permet de s’attacher le forfait... petit détail insignifiant peut-être mais cela ne se fait pas de partout ! En revanche, pas de possibilité d’assurance, qui ne peuvent être contractées qu’en hiver.

Un rapide coup d’œil sur le plan et nous constatons qu’il y a de quoi s’amuser :

-  une piste noire de 1200 m (D- 180 m)
-  une piste rouge de 1800 m (D- 270 m)
-  une piste bleue de 700 m (D- 70 m)
-  une piste verte de 4500 m (D- 380 m)
-  deux « Bike Parc » avec passage de modules shore.

Comme nous nous étions motivés pour une reprise très cool, la piste verte s’annonçait la plus appropriée pour un échauffement pépère.

Déjà à la sortie du télécabine, le balisage des pistes est très lisible (je suis toujours très méfiant de ces plans A4 très simplifiés qui sont remis en caisse !)...

Le départ de la piste verte est un sentier carrossable, large ; une piste 4x4 en quelque sorte avec ensuite une bifurcation sur un sentier plus ludique en champ et sous bois. C’est une piste verte accessible à toutes et à tous et très agréable, le type de tracé est extra pour un apprentissage de la descente, avec des trajectoires propres, sinueuses, c’est le single où l’on prend son pied lors de nos randos dominicales dans notre région et que l’on trouve généralement trop court !

...c’est aussi la piste principale, un genre de fleuve tranquille avec à quelques endroits les pistes rouges et noires comme affluents, pour quelques bouts de tracé commun.

Cette verte donne accès aussi aux deux Bike Park, ce qui est judicieux ; de toute façon, en fonction du tracé des pistes et des parties communes, ces Bikes Park ne peuvent pas être ratés à chaque descente.

Nous avons commencé par le BP du bas, dit « de Sestrières » et nous avons été un peu surpris par sa simplicité et sa facilité : quelques passerelles à sauter de difficulté croissante et un roller en bois assez sympa et facile. A chaque fois, un « chicken way » pour éviter les passerelles et toujours la piste verte qui contourne l’ensemble du BP. A noter le départ de la piste bleue au départ du BP qui le contourne sur la droite. Cette piste bleue, que nous avons testée à la seconde descente est un single très ludique avec le passage d’un ruisseau ; elle arrive directement à la télécabine.

Lors de la seconde ascension, nous avons senti un personnel des remontées mécaniques très enthousiaste et très curieux d’avoir nos impressions sur cette première descente. J’ai présenté VTT Net et aussi émis le souhait de rencontrer le responsable du site pour un petit reportage... rendez-vous a été pris pour le début d’après-midi.

La rouge était de mise pour la seconde descente et il était temps d’élever les débats.... avant le casse croûte !!!

Le départ de la piste est commun à celui de la noire ; départ assez technique et à flanc de gaz, qui fait un peu « psychoter »... nous dévalons pas mal de D- sur un single assez étroit mais ... trop bon !
Un passage de quelques centaines de mètres sur une piste 4X4 puis les deux pistes se séparent, la rouge passant sur la gauche et la noire sur la droite. Le tracé est un singletrack entre champs et sous-bois, super sympa et ludique, de difficulté technique moyenne. Il arrive au premier Bike Park, dit « du Prarial » et est rejoint par la piste noire, quittée auparavant. La piste verte croise aussi à ce niveau.

Ce Bike Park est plus couillu que le premier en contrebas, avec des sauts plus hauts et un roller plus technique, de quoi s’amuser et s’essayer à quelques sauts en toute sécurité.

A la sortie de ce BP, nous récupérons un bout de piste verte commune aux différents trajets et avons rejoins la TC par la piste bleue.

Il était l’heure de se restaurer, la TC étant fermée entre 12h30 et 13h30.

Fabien, responsable des pistes VTT l’été et moniteur de ski l’hiver, nous attendait à la réouverture de la TC.

Fabien est jeune gaillard de 27 ans, pas du tout élitiste et à mi-chemin entre les quarantenaires de VTT Net (section Albatros Team) et des « d’jeuns dirters » , il nous a accompagné une bonne partie de l’après-midi. Il nous a expliqué l’origine du Bike Park, sa philosophie et ses projets.

Le Bike Park a été inauguré le mois dernier seulement avec comme parrain et non des moindres, Mickael Deldycke. L’idée du projet revient à Horizons Tout Terrain (HTT) l’école de VTT de Montgenèvre. Ce nom d’école me rappelait quelque chose et c’est en fait celle des Orres qui en a ouvert une nouvelle à Montgenèvre. Nous avions roulé il y a deux ans avec Sébastien Aubert aux Orres et déjà, il participait à la création du Bike Park local.

Bien entendu, le Bike Park est avalisé et soutenu par la Mairie qui a mis l’accent sur la sécurité ; il est aussi agréé par l’ONF, dans un parfait souci de protection du site naturel. C’est la raison pour laquelle il est essentiellement constitué de tracé en singletracks, avec peu ou le moins possible de ru balises. Nous nous étions bien rendus compte le matin de ce réel état d’esprit.

Fabien a pour sa part largement participé aux différents tracés et aux modules. Il les entretient aujourd’hui et assure leur ouverture et leur fermeture.... Il est aussi le patrouilleur.

La philosophie de Fabien comme celle de Yohann et de Marc d’Horizon Tout Terrain , reste la descente pour tous et il prend plus de bonheur à voir dévaler une gamin apprenti ou une jeune fille sur un VTT, qu’un warrior harnaché qui ne veut qu’envoyer du gros ! Les pistes ont été pensées dans un esprit d’apprentissage et de progression, de sécurité et de plaisir partagé. Cela étant, il y en a pour tous et le saut le plus haut culmine quand même à 1,8 mètre.... Quand même !!!

Fabien nous a fait découvrir la noire qui est un tracé pentu en single track, technique mais sans être insurmontable.... Peut-être un peut court, mais très agréable !!!!

Nous avons ensuite parcouru ensemble les deux BP où il a pu nous envoyer quelques sauts avec un vélo « mourrant », sans amorto et avec une fourche fendue..... respect ! Moi j’ai pas sauté, moi, mais bon... ch’uis plus vieux !!!!

Un vététiste du midi, en Giant Boulder du siècle dernier, sans protections et que l’on aurait pu facilement surnommer le randonneur du dimanche, s’est joint à nous pour une descente complète... et pourtant, ce type sympa et aussi passionné, s’est régalé comme un gosse avec son « Tue l’Amour » de vélo...c’est dire le côté ludique de ce site ! D’ailleurs, le gazier pense déjà à son futur enduro et il a du en causer illico presto le soir même à sa moitié !!!

Une gamine de 16 ans, protection intégrale et casquée, a fini le parcours avec nous sur son petit vélo ma foi bien mignon, typé dirt... je crois que je tenais là notre future Anne-Caro !!! belles trajectoires et des sauts à rendre un peu envieux ... sale gosse, va !

Une gamelle de Rollax Junior a écourté l’après-midi ; rien de grave mais le baggy n’a pas supporté et c’est le cul à l’air que le gamin est rentré !

Le deuxième jour, je vois en haut de la télécabine 2 types en Big Hit, estampillés Loisirs-Vtt... j’entame la conversation et il s’agissait d’Alex et de Nicolas, les employés de notre sponsor de VTT Net ! Nous avons roulé un peu ensemble, enfin, nous avons tenté de les suivre, parce qu’ils envoyaient un peu grave les garçons : des sauts à l’aveugle avec une aisance qui rend l’exercice d’apparence si simple et facile ! ils se sont apparemment bien fait plaisir et leur avis sur le Bike Park et sur le tracé des pistes, rejoignait le nôtre.

Fabien, le patrouilleur nous a consacré encore un peu de son temps en fin d’après-midi avant de fermer les pistes ; égal à lui-même, sympathique, enthousiaste et surtout... patient !!

En résumé 2 jours passés à rider sur ce spot tout jeune, encore peu connu ; deux jours à prendre du plaisir et à voir mon gamin en prendre, ce qui est bien là l’essentiel ! Alors certes, on en a vite fait le tour pour l’instant et pour ceux qui se lasserait vite de descendre et de monter, les alentours offrent plein de possibilités de pure rando free-ride (par exemple la descente sur Briançon à partir du TS de l’Observatoire : 1200 m de D- faite de sentiers naturels, Machines à Coudre etc... du pur bonheur ! ) Carte IGN 3536 OT obligatoire !!!

Alors certes (bis) ce Bike Park n’a rien de comparable pour l’instant avec les grosses entreprises des Gets ou de Châtel, d’ailleurs Fabien et les mono MCF de HTT en sont conscients, mais rien de comparable à tous les niveaux : des moyens très limités, peu de sponsors et pas de constructeur parrain pour l’instant ; une Bike Patrol d’une personne, un Fabien qui roule avec son Foes personnel en fin de vie, qui dévale les pistes dans un vacarme de bruit d’évier et qui dans l’état actuel aurait plus besoin d’un plombier que d’un réparateur Vtt agréé !

... Mais tout le soutien de la Mairie (Montgenèvre organise les Championnats d’Europe Maxxis Cup le week-end du 5/6 août ) et une très petite équipe avec des couilles, des bras, un cœur énorme et nourrie d’envie, d’ambitions et de projets pour les saisons à venir : doubler les pistes pour l’an prochain, fabriquer de nouveaux modules plus ardus et à plus long terme, exploiter les possibilités du versant côté télésièges de l’Observatoire. Et puis un Fabien nouvelle casquette, qui va jouer les Public Relation le week-end prochain lors de la Maxxis, pour « vendre » son projet et trouver de nouveaux sponsors... Chapeau bas, le gars et vraiment félicitations à tous ceux qui participent à cette aventure !

Ce spot va devenir grand et incontournable, forcément !

Les liens :

- Office de Tourisme de Montgenèvre : www.montgenevre.com

- Ecole de VTT Horizons Tout Terrain : www.vtt-hautes-alpes.com



Auteur - Aldo ’Roll’ax’ Pellegrini




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013