Accueil > Magazine > Spots > Les spots de free ride en Europe

  Andorre : Vallnord


(30/08/2006)

<REP|SITE/2006/vallnord>

LOCALISATION : ANDORRE, station de PAL-ARINSAL

TYPE DE SPOT : Xc, DH, Free-ride, Trial

DATE D’OUVERTURE : du 3 juin au 11 septembre

PRIX DU FORFAIT : 24,75 € avec assurance (3.75€) réel, car est mentionné 18€ sur le site hors assurance.

DESCRIPTIF DU SPOT

Circuit de Xc
- Caubella, vert
- Joan Guardia, bleu
- Cibil, rouge
- Pallars, noir
- Vall d’ordino vert/rouge
- Port de Rat, rouge

Piste Dh

- La Caroline Chausson, noire
- La Cédric Gracia, noire
- La Maxi avalanche, bleu/noire

Free ride
- Wood Park, rouge

Zone de trial

SPECIFITES/PARTICULARITES

Port du casque obligatoire et équipement de protections recommandés.

Présence d’une Bike Patrol.

La ville de La Massana, au pied du domaine de Vallnord, est à environ 1500m d’altitude. Les nuits y sont très fraîches, c’est pour cela que nous vous conseillons de vous héberger dans un des nombreux hôtels de la ville, aux tarifs raisonnables. De plus il n’y a qu’un seul camping, à la sortie de la ville, en direction du col, qui est assez fréquenté l’été et de bon standing (environ 5€ par véhicule, personne et tente).

L’AVIS DE VTTNET (Testing été 2006)

La station de Pal-Arinsal, culmine à plus de 2000m d’altitude et l’ensemble des parcours sont en sous bois. Pour rejoindre la station, un télécabine part de La Massana et met environ 10mm.

En Andorre, les places de parking sont peu nombreuses, nous vous conseillons de vous garer sur un grand terrain vague, toujours à la sortie de la ville en direction du col, qui est aussi l’arrivé des deux pistes de descente.

Les pistes de Dh ont un premier tronçon commun, d’environ 2km dans un sous bois relativement facile car avec peu de pente et assez dégagé. Le parcours y est ludique avec des enchaînements de virages où la vitesse peut y être élevée. Après cela, la piste se divise en deux, pour se rejoindre au ¾ du parcours, avec une fin commune.

La piste noire commence par une très belle partie assez longue dans un goulet, puis le single continu dans un dévers avec des virages à 180°. Pas de gros sauts aménagés, que du naturel. Cette piste demande un certain engagement, que ce soit physique ou technique, dû à un état chaotique du sentier : grosses ornières, zones de freinage « perforées » et par mal de trous. La première descente de reconnaissance de notre reporter fut, selon ses propres termes, assez « rock’n’roll », un véritable combat pour ne pas mordre la poussière, tellement il y a de pièges. Mais après quelques pages, la vitesse augmente et l’on prend un réel plaisir à se faire secouer dans tous les sens.

La piste rouge traverse plusieurs gros pierriers très techniques. Une bonne reconnaissance à pied peut sauver d’une chute assez sévère. Puis le single longe dévers avec une succession de virages à 180° très serrés, où là aussi, des grosses ornières rendent la partie difficile. Le chemin est assez étroit et un écart peut se sanctionner par une belle dégringolade 5 à 10 m plus bas. Cette piste est un peu plus lente que la piste noire, mais tout aussi difficile, malgré sa désignation de piste rouge. Toujours les mêmes mots : ornière, trous et racines.
La partie finale devient plus ludique et moins pentue avec des beaux virages relevés et quelques sauts. Sortant du sous bois, elle permet d’admirer la vallée, puis rejoint le grand parking d’arrivée, à environ 300m du télécabine.

Au bilan, les deux parcours sont naturels, pas de gros aménagements tel que des sauts et très long pour des piste de Dh : environ 8km. Cela demande donc une très bonne condition physique et un bon bagage technique. C’est un peu dommage que les pistes ne soient pas plus entretenues pour offrir un peu plus de vitesse de passage. En cette fin de saison, les chemins étaient de véritables champs de mines, limité à l’utilisation de vrais vélos de Dh et la poussière interdisait de se suivre à moins de 10m.

Le Wood Park est l’espace de Free ride. C’est un single en sous-bois où se succèdent wallride, passerelles et gaps, sur environ 1km. Pour une première année d’existence on ne s’en plaindra pas, mais au bout de quelques passages le niveau des modules restent moyens : Le road gap est le module le plus gros, avec un saut de 3m de haut, sur 6m de long. Mais cela permet aux free-riders débutants de progresser, sur des obstacles bien pensés et de bonne qualité de construction. Le module le plus intéressant est une rangée de 3 gaps, de hauteurs différentes avec une réception sur un plancher de bois, enchaînée par un gros wallride de plus de 3m de haut, avec une courbe progressive. Arrivé en bas du parcours, on prend le télésiège qui borde le Wood Park et on remonte au début du parcours. Cela permet de faire beaucoup de rotations.
Malheureusement, n’aillant prit qu’un vélo de descente, nous n’avons pu tester le parcours de la Maxi Avalanche, ni ceux de xc. Notre testeur se réserve cela pour un séjour plus grand, car au final, Vallnord mérite d’y revenir. A noter que Soldeu, station à l’entrée de l’Andorre propose elle aussi un bike-park. De quoi pas mal rider en Andorre.

PLUS :

- Le site VALLNORD


Reportage & photos : Nicolas DUNET



Auteur - Nicolas Dunet




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013