Accueil > Magazine > Vélodepote

  Le Yeti ASX selon Man’


(30/08/2006)

Le pilote...

Nom/surnom ? Emmanuel Darlix dit Man’

Age ? 42 ans

Habite ? Meylan à côté de Grenoble

Roule où ? En montagne presque exclusivement : Chartreuse, Oisans, Vercors et ponctuellement en Haute Savoie.
D’ailleurs la traduction en français de Mountain Bike n’est pas Vélo de Montagne ? ;-)

Roule comment ?

Sans esprit de compétition.
J’aime bien explorer et découvrir de nouveaux sentiers avec une (forte...) prédilection pour les parcours techniques en montagne où le challenge est de ne pas mettre de pied ou en tout cas de passer le plus possible sur le vélo. Je "m’encombre" souvent de l’appareil photo lors de mes sorties afin d’allier ma passion de l’image à celle du vélo ...et de snow/ski.

Le Vélo...

YETI ASX montage perso

Philosophie recherchée ? .

J’aimais bien mon vélo précédent (un Marin Riftzone tout suspendu) mais je me sentais limité à la fois par le débattement et la géométrie dans le cas de parcours très raides et/ou très cassants sans parler des journées en station lors desquelles la casse de matériel était un peu trop fréquente à mon goût.
J’avais bien dans l’idée de changer pour un plus « gros » vélo.

Cependant je voulais un spad qui conserve un zeste de polyvalence pour pouvoir monter sans remontée mécanique (en prenant mon temps forcément ;-).

Avis/Explications du propriétaire ?

A l’automne passé, j’avais eu la chance d’essayer le Yeti ASX de Frédo (à voir dans la même rubrique) lors d’une journée de freeride au Mont Ventoux.
J’avais vraiment adoré le comportement du vélo et j’avais été bluffé par le fonctionnement de la suspension arrière dans les virolets et les pierriers de la « mythique » combe Fiolle. Seul bémol, la fourche était une double T.

A peu près au même moment, un test est paru dans Big Bike avec un avis élogieux il faut le souligner.
En effet, ce journal n’a pas l’habitude de langue de bois dans ses tests de matériel.
Cerise sur le gâteau, ils sont basés à Grenoble. Je roule donc (presque...) sur les
mêmes chemins qu’eux.

J’ai alors commencé de consulter les petites annonces sur internet pour trouver un cadre d’occasion avec éventuellement la fourche mais bon sans y croire plus que ça.

Au mois de novembre, sur le site du magazine Vélo Vert, mon œil est attiré par une annonce intéressante pour un cadre presque neuf ayant très peu roulé. Par contre, le vendeur habite dans l’ouest de la France et je me vois mal acheter sans avoir vu la « bestiasse » ou pire faire un aller-retour Grenoble - Nantes. Heureusement la liste vtt vient à mon aide en la personne de Jean-Luc (il se reconnaitra ;-) qui habite dans les environs et qui a la gentillesse de se déplacer pour discuter avec le vendeur et prendre quelques photos « stratégiques » qu’il m’envoie.
Rassuré, je fais affaire pour le cadre mais aussi une fourche adaptée, le jeu de direction, la potence et le cintre (n’en jetez plus !).

Après le transfert des composants de mon ancien vélo et quelques péripéties pour récupérer les adaptateurs qui permettent de passer mes freins en disque de 200 mm, ma nouvelle acquisition est enfin prête à rouler (c’est beaucoup plus vite écrit que le temps qu’il a fallu dans la « vraie » vie !).

Au final, après roulage je dois dire que je ne suis pas déçu. Au contraire !

Même si le vélo est assez lourd, il monte correctement sans trop pomper grâce au sytéme pro-pédal™ de l’amortisseur. La position est correcte avec la possibilité de passer la fourche simple T en débattement 130 mm. En descente, la stabilité est au rendez vous dans le rapide et plus surprenant la maniabilité n’est pas mise en défaut dans les épingles. C’est dans le très raide que je vois le plus d’amélioration par rapport à mon ancien Marin. Du fait des angles plus couchés, je suis beaucoup plus cool avec une grosse marge de sécurité. Fermez le ban !

La fiche technique détaillée de la bête ?

- Cadre : Yéti Asx taille M (couleur alu poli)

- Fourche : Manitou Sherman Breakout plus (170/130)

- Amortisseur(s) : Fox DHX5

- Freins : Shimano XT 1ère génération (double piston) avec disques de 200 av et ar

- Roues : Mavic CrossMax XL

- Pneus : Schwalbe Fat Albert 2.35 Tubeless

- Transmissions : manettes shimano XT 8V, dérailleur AV XT, dérailleur AR LX, cassette
shimano XTR Titane 8V (12-32)

- Pédalier : Shimano LX à roulements externes

- Pédales : Shimano 747

- Potence : Fsa Dh 300

- Cintre : Fsa Fr 331

- Jeu de direction : Fsa Orbit Xtrem One Point Five

- Tige de selle : Thomson. Selle WTB très ( !) confortable.

- Poids ? jamais pesé. Il faut que j’y pense !

- Estimation du prix de l’ensemble ? ?

Difficile à dire car j’ai récupéré les composants de mon ancien vélo après avoir
Acheté d’occasion cadre+fourche+jeu de direction+potence+cintre

Ce genre de vélo se vend d’occase vers les 3000 euros donc j’estimerais le mien entre 3000 et 4000 euros.

L’avis de la rédac’

YETI est une marque historique du VTT et c’est devenu un "best seller". Effet de mode ? A voir, car la qualité des cadres de la marque est indéniable, en particulier ce modéle AS-X. Manu a créé sur sa base un vtt original et qui "colle" vraiment au plus prét de sa pratique. Une machine à la croisée des chemins, entre l’enduro engagé et le free-ride raisonné, un engin qui monte pour mieux redescendre et "tracer", un peu comme en snow, juste pour la beautée du geste.







Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013