Accueil > Magazine > Actu et événements > l’actu 2007

  Coupe de Monde à Champéry


(12/06/2007)

Encore un week-end riche en émotions et en exploits sportifs dans les pentes alpestres.

Cross Country

Plus de 5000 personnes ont encouragé les meilleurs pilotes mondiaux le samedi le long du parcours sur le site du Grand Paradis à Champéry - Suisse.

Victoire sans appel de l’espagnole Margarita Fullana

L’espagnole du team Spiuk-Tau Ceramica a dominé cette 3ème épreuve de la Coupe du Monde 2007 de cross-country .

C’est sous un soleil radieux que les 100 crosseuses ont pris le départ à 11 h. Au départ, l’ambiance était électrique et les pilotes concentrées pour écouter les dernières recommandations des teams managers.

La norvégienne Gunn Rita-Dahle, souffrant de douleurs à l’estomac, a préféré se retirer de cette manche.
Tout était donc permis sur ce parcours de 5,13 km tracé sur le site du Grand Paradis pour la compétition et parcouru 6 fois - soit 36,52 kms. Un parcours varié alternant single tracks techniques en sous-bois, passages roulants sur routes forestières et finissant sur les modules du 4 Cross.

La bagarre s’est déroulée entre l’espagnole Fullana, l’allemande Sabine Spitz, la russe Irina Kalentieva et la canadienne Marie-Hélène Premont, talonnées par l’allemande Ivonne Kraft et l’américaine Willow Koerber.

La grosse surprise de cette épreuve est la contre performance des chinoises et notamment de Ren Chengyuan, N°1 après les épreuves de Houffalize et Offenburg. Rapidement distancée, elle a redoublé d’efforts pour remonter au classement et finir 15è de cette 3è manche de Coupe du Monde ; elle conserve ainsi la place de leader de La Coupe du Monde Espoir.

Si Fullana a dominé la course imposant un rythme soutenu avec une moyenne de 18,92 km/heure, les places suivantes ont été chèrement bagarrées, Marie-Hélène Prémont dépassant l’allemande Sabine Spitz, dans les roues de Fullana durant les 3 premiers tours.

Les déboires d’Ivonne Kraft qui crève sur le dernier tour ont permis à l’américaine Willow Koerber de terminer 5ème .
La 1ère française est Cécile Rhode-Ravanel qui termine 16ème.

A l’issue de cette épreuve l’espagnole Fullana prend la tête de La Coupe du Monde de Cross Country femmes.

Résultats :

1 - ESP Margarita Fullana - 1 :55 :49 Team Spiuk-Tau Ceramica

2 - RUS Irina Kalentyeva - 1 :56 :09

3 - CAN Marie-Hélène Premont - 1 : 56 :59 Team Rocky Mountain Haywood

4 - GERSabine Spitz - 1 : 58 : 08 - Team Ghost International Racing

5 - USA Willow Koeber - 2 : 00 : 15 - Team Subaru-Gary Fischer

Tous les résultats en ligne sur www.bikepark.ch

Bagarre franco-suisse dans les Portes du Soleil entre Julien Absalon et Christoph Sauser

Le public était encore plus nombreux pour encourager les hommes sur la ligne de départ. Un départ orageux, une tension à l’extrême pour les 171 coureurs au départ !

C’était parti pour 47,86 km et 8 tours Le peloton de tête s’est vite détaché avec 4 pilotes imposant un rythme soutenu , le français Julien Absalon, les suisses Christoph Sauser et Nino Schurter, et le belge Roel Paulissen.

Une pluie intense a perturbé la course au 3ème tour, rendant le terrain boueux et glissant et modifiant le classement.

Le soleil revenu, la bagarre entre les deux premiers pilotes, Christoph Sauser et Julien Absalon a tenu le public en haleine jusqu’au bout devançant le reste du peloton au fil des tours. Le champion olympique accélère et creuse l’écart dans le 7ème tour avec une moyenne de 21,63 km/h et termine en 2 h 12’44’’ devant le suisse Sauser.
4 pilotes suisses se placent dans les 8 premiers. Le français du team Lapierre, Cédric Ravanel finit à la 6ème place.

Sur la ligne d’arrivée, Julien Absalon se déclare très heureux de la bagarre menée contre Christoph Sauser et ravi de cette course sur un terrain qu’il affectionne particulièrement puisqu’il a déjà remporté les Championnats du Monde aux Gets, également dans les Portes du Soleil.

Julien Absalon, team Orbea, enfile le maillot bleu et prend la tête de la Coupe du Monde de Cross Country Elite. Nino Schurter, du Swisspower MTB Team, est 1er du classement espoir.

Résultats :

1 - FRA Julien Absalon - 2 : 12 : 44 - Team Orbea

2 - SUI Christoph Sauser - 2 : 13 : 35

3 - SUI Nino Schurter - 2 : 15 : 06 - Swisspower MTB Team

4 - BEL Roel Paulissen - 2 : 15 : 33 - Cannondale Vredestein

5 - SUI Ralph Naef - 2 : 16 : 02 - Multivan Merida Biking team

Four Cross

Déception pour la néerlandaise Anneke Beerten !

8 filles au départ pour cette 2ème manche de la Coupe du Monde de 4X sur une piste détrempée par un gros orage qui a surpris les coureurs au début de la compétition et interrompu la course des hommes.

Le 4X a été dominé par la championne du monde en titre Jill Kintner qui l’emporte malgré un mauvais départ ; elle passe la suissesse Rachel Seydoux en prenant des risques calculés sur le passage de la rivière.

Anneke Beerten, 5ème de la petite finale, perdrait une place au classement général de la Coupe du Monde et serait désormais 2ème derrière Kintner. RDV à Mont St Anne au Québec !

Résultats :
1 - USA Jill Kintner - GT Bicycles

2 - SUI Rachel Seydoux

3 - GBR Fionn Griffiths

4 - JPN Mio Suemasa

L’américain Brian Lopes domine la course !

Du grand spectacle pour cette manche de Coupe du Monde interrompue 15 minutes par un gros orage qui a rendu le terrain glissant et boueux et changé la donne de la compétition forçant les concurrents à adopter un pilotage moins téméraire et à prendre des risques pour emporter la mise.

Lopes remporte toutes ses séries, dominant la course d’un bout à l’autre. Derrière lui, bagarre acharnée entre le champion du monde Michal Prokop, Gee Atherton, actuellement leader de la Coupe du Monde et le slovaque Filip Polc.

Le public est resté nombreux malgré l’humidité pour suivre le suspense de la course et encourager les pilotes.
Lutte serrée en petite finale entre Deldycke, le seul français restant en piste, Graves, Hnidak, et le suisse Todtli.

Lopes prendrait donc la 1ère place au classement général devant Gee Atherton et Prokop.

Résultats :

1 - USA Brian Lopes

2 - CZE Michal Prokop

3 - SVK Filip Polc

4 - GBR Gee Atherton

Descente

Plus de 5000 personnes pour cette deuxième journée de compétition ! 5000 personnes qui n’ont pas été déçues par cette descente hors du commun puisque qualifiée comme la plus difficile du circuit de Coupe du Monde par les pilotes.

Le temps orageux a contribué au spectacle, faisant évoluer le terrain de manière singulière.

La Suissesse Marielle Saner l’emporte sur ces terres !

Quelle splendide victoire que celle de la pilote suisse du Team Bikepark.ch ! Et quelle émotion après une dernière saison qui s’est soldée avec une blessure à l’épaule la contraignant à plusieurs mois d’immobilisation. Après une 5ème place à Vigo, elle assure les demi-finales et donne tout dans la finale, avec un pilotage rythmé et très concentré et l’emporte avec un temps de 4’59’’22 et une vitesse moyenne de 19,85 km/h.

Pourtant rien n’était gagné face à la Française Sabrina Jonnier qui a dominé la discipline depuis la retraite de la pilote Commençal Anne-Caroline Chausson. Sabrina avait supplanté toutes les concurrentes les devançant de plus de 20’’. Une faute de pilotage qui la pousse à la chute, lui coûte la victoire sur la descente de Champéry.

La Française Emmeline Ragot fait une très belle course, régulière et soutenue ; elle monte sur la 2ème marche du podium.

Résultats :

1 - SUI Marielle Saner - Bikepark TUI - 4 : 59 : 22

2 - FRA Emmeline Ragot - 2 : 57 : 75

3 - FRA Sabrina Jonnier - Iron Horse / Monster Energy - 2 : 59 : 76

4 - JPN Mio Suemasa - 3 . 04 . 72

5 - AUS Tracey Hannah - 3 . 12 .01

Classement général : Jonnier conserve la 1ère place devant Ragot et Saner.

L’orage perturbe la finale des hommes !

C’est en effet un très gros orage qui éclate quelques minutes après le départ des premiers concurrents. Comme si une malédiction s’abattait sur les descendeurs après les terribles conditions subies à Vigo.

Ce matin, lors des demi-finales, Sam Hill avait mis la barre très haut en pulvérisant ses concurrents avec un temps record de 4’01’’89, laissant le français Mickael Pascal à 15’’. A noter dans ces demi-finales, la magnifique performance de Nicolas Vouilloz, Team Lapierre International, qui finit 5ème et retrouve les sensations de champion.

Les explications ont eu lieu en finale avec une météo très changeante qui a rendu le terrain glissant et boueux forçant les pilotes à des prouesses pour éviter la chute sur cette piste particulièrement pentue et technique. Rappelons que la piste présente un dénivelé de 580 m sur 1,6 km et est considérée comme l’une des plus difficiles du circuit.

Mais le public a assisté à une très belle course avec beaucoup de suspense ! Les concurrents se succédant à la 1ère place du classement et sur le pick-up Nissan avancé pour l’occasion dans l’aire d’arrivée.

C’est finalement le Finlandais Matti Lehikoinen qui l’emporte en 4’ 10 ‘’21 devant Steve Peat et Samuel Hill qui a réalisé une extraordinaire performance sur cette piste rendue presque impraticable par la boue.

"Incroyable ! Incroyable !" s’exclamait le Français Fabien Barel en scrutant la course de l’Australien sur l’écran géant placé dans la zone d’arrivée. Hill rafle la 3ème place à Barel.

Nicolas Vouilloz termine 63ème à 1 :07 : 36.

Résultats :
1 - FIN - Matti Leikoinen - Team G-Cross Honda - 4 : 10. 21

2 - GBR - Steve Peat - Santa Cruz Syndicate - 4 : 11.81

3 - AUS - Samuel Hill - Iron Horse Monster Energy - 4 : 11. 84

4 - FRA - Fabien Barel - Kona Les Gets - 4 : 14. 91

5 - AUS - Michael Hannah - Cannondale the Cut - 4 : 21.52 .

Classement général :

Steve Peat prend la 1ère place du classement général devant Hill et Lehikoinen. Marc Beaumont, 1er à Vigo, est 5ème. Barel est 8ème.



Auteur - Hugo




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013